• Le 05 mars 2021 de 14:00 à 16:00
    false false
  • de 14h à 16h

La cinquième séance du séminaire « Identités et processus de patrimonialisation » s'intitulera "Représentations du passé allemand en Europe centrale et ordre muséal : Le dispositif des « musées § 96 » (loi fédérale sur les expulsés)" et sera tenue par Christian Jacques .

Résumé : Après 1990 et dans le contexte du processus de réunification, l’écriture ou la réécriture du passé allemand en Europe centrale fut un enjeu politique et sociétal de première importance. Il compte sans aucun doute parmi les thématiques les plus controversées au sein des espaces publics allemands et centre-européens de l’époque. Le sujet n’était certes pas nouveau et l’on peut même considérer que le « passé douloureux » des expulsions des populations allemandes ou germanophones des territoires orientaux du Reich après 1945 constitue un des lieux de mémoires autour desquels s’est articulé le « grand roman national » de la République fédérale. Mais, malgré le processus de dépolarisation du contexte géopolitique et le rapprochement avec les États voisins, la mise en exergue du statut victimaire des populations allemandes continuait de poser problème.
En lien avec les problématiques abordées au sein du thème 2 (Crini), ma contribution propose de revenir sur l’évolution du « dispositif mémoriel » que constituent les musées dits « musées §96 » (de la loi de 1953 sur les Expulsés) et de voir en quoi ceux-ci ont pu – ou non – contribuer à la réécriture du récit national en Allemagne. En quoi ces musées ont-ils permis de revisiter ou de réinterpréter le passé des espaces culturels et historiques considérés et de les inscrire dans une dimension véritablement transnationale ?
Nous nous proposons pour cela de revenir – dans leurs grands traits – sur les différentes stratégies de muséalisation et/ou de patrimonialisation de ce « passé allemand » d’Europe centrale et orientale développés au niveau fédéral et régional. Nous tenterons de présenter les acceptions de ce paragraphe culturel que constituent ces institutions muséales, paragraphe selon lequel « L’État fédéral et les Länder […] se doivent de participer de la préservation du patrimoine culturel (Kulturerbe) dans la conscience des Expulsés et des Réfugiés, de l’ensemble du peuple allemand et à l’Étranger ».


Inscription

Contacter Johannes Dahm (johannes.dahm@univ-nantes.fr)
 

Intervenant

Christian Jacques est maître de conférences à l’Université de Strasbourg en civilisation des pays germanophones. Sa thèse de doctorat soutenu en 2004 portait sur « L’invention de la germanité Sudète. La revue Witiko (1928-1931) ». Spécialiste du passé allemand en Europe centrale, ses publications portent sur les enjeux politiques de ce passé controversé. Il a notamment codirigé le dossier « Patrimonialisation du passé ‘allemand’ en Europe centrale après 1990 » - paru en 2015 dans la Revue d’Allemagne et des pays de langue allemande.