Massimo De Giusti
Université de Lorraine
massimo.degiusti@gmail.com

Résumé

Notre article a pour objectif d’étudier le lien entre crise et identité à l’intérieur de la civilisation européenne. Pour cela, nous avons choisi comme pierre angulaire de notre réflexion Les Perses d’Eschyle, une tragédie qui, en mettant en scène pour la première fois la séparation entre les Grecs et les Perses, vise à forger et célébrer l’identité grecque supranationale. Le dramaturge choisit de baser cette opposition sur les différents systèmes politiques et socio-identitaires des deux peuples : d’un côté, il nous décrit l’Empire perse, une société inégale à l’intérieur de laquelle le peuple est un conglomérat de populations hétéroclites qui n’ont rien en commun entre elles à l’exception de la fidélité forcée au roi ; de l’autre, il met en scène l’unité culturelle et politique grecque, qui demande à chaque citoyen de s’engager directement, d’être prêt à lutter pour sa famille, sa polis et la communauté supranationale dont celle-ci fait partie.
Après avoir étudié les liens étymologiques et historiques entre crise, séparation et identité, nous mettrons en relation ces concepts avec l’identité européenne contemporaine, en cherchant à en donner une possible définition. Notre pensée est proche de celle d’Eschyle ou plus récemment de l’historien américain Snyder : outre son histoire et sa culture, ce qui définit l’Europe et son identité – dans le passé comme de nos jours –, ce sont ses institutions et sa capacité à créer un espace de droit et de welfare sans équivalents dans le reste du monde.

Abstract

Our article aims to study the link between crisis and identity within European civilization. For this, we have chosen as the cornerstone of our reflection The Persians by Aeschylus, a tragedy that by staging for the first time the separation between the Greeks and the Persians aspires to create and celebrate a supranational Greek identity. The playwright chooses to base this opposition on the different political and socio-identity systems of the two peoples: on the one hand, he describes the Persian Empire, an unequal society in which the people is a conglomerate of heterogeneous populations which have nothing in common with each other except a forced loyalty to the king; on the other hand, he portrays Greek cultural and political unity, which asks every citizen to engage directly, to be ready to fight for his family, his polis and his supranational community.
After studying the etymological and historical links between crisis, separation, and identity, we will relate these concepts to contemporary European identity, seeking to give a possible definition. We think along the same lines as Aeschylus and Snyder: besides its history and its culture, what defines Europe and its identity in the past as in our days are its institutions, its capacity to create an area of civil rights and welfare without equivalents in the rest of the world.

Mots clés : Crise, Identité, Séparation, Institutions, Droit, Sécurité sociale, Changement

Key words : Crisis, Identity, Separation, Institutions, Law, Welfare, Change