Arnaud Maïsetti,
Aix-Marseille Université
 LESA, EA 3274
arnaud.maisetti@gmail.com

Résumé

L’œuvre du metteur en scène polonais Krzysztof Warlikowski ne cesse d’interroger l’Europe, son histoire, puisant dans ses mythes fondateurs, sacrés et politiques, les images capables de la dévisager. Un territoire unique aux peuples multiples où la Grèce aurait fait naître d’un même geste démocratie et théâtre, où la guerre mondiale fut largement une guerre civile européenne, un rituel de sacrifice aussi. L’espace tragique par excellence. Espace déchiré dans lequel le théâtre de Warlikowski travaille et qu’il travaille : déchirure des identités (nationales, culturelles, sexuelles…), des consciences et des corps, déchirure qui semble être la dramaturgie politique de cette scène. Ses derniers spectacles surtout tissent ainsi un dialogue rageur avec les impensés de l’Europe. Loin de documenter l’Histoire, ils tâchent d’en trouver des lignes de fuite : parce qu’il se fonde dans le corps d’acteurs aux identités aberrantes, ce théâtre propose une singulière contre-Histoire capable de venger l’histoire, pour trouver des issues à ses tragiques apories

Abstract

The work of Polish director Krzysztof Warlikowski is questioning Europe, its history, drawing from its founding myths, sacred and political, the images capable of staring at it in the face. A unique territory with multiple peoples where Greece is known to have brought democracy and drama, where World War II was largely an European civil war, a ritual of sacrifice too. The ultimate tragic space. A torn space in which Warlikowski’s theater works and that he works: tearing apart identities (national, cultural, sexual ...), consciences and bodies, which seems to be the political dramaturgy of this scene. His last works, above all, weave a raging dialogue with the unthought of Europe. Far from documenting History, they try to find receding lines: because it is based in the bodies of actors with aberrant identities, this theater offers a unique counter-History capable of avenging history, to find ways out of its tragic aporias.

Mots-clés : Théâtre, Warlikowski, Histoire, Tragique, Politique, Corps, Identitése. 

Key-Words : Theater, History, Politics, Bodies, Identities