• Du 16 juin 2016 au 17 juin 2016
    Campus Tertre
    Faculté des Langues et Cultures Étrangères (FLCE)
    Amphi. 410 (rdc)

    Université de Nantes
    Chemin la Censive du Tertre
    BP 81227
    44312 NANTES Cedex 3
    Exposition en salle 442 (FLCE, rdc)
  • SUR INSCRIPTION

    Le documentaire « Si tu vas à Paris » de Jacquie Chavance, Guillaume Mazeline et Bruno Tur (France, 2013) sera projeté le jeudi 16 juin à 16h en présence de Bruno Tur et une exposition "Representative images of women: from divinities to slaves" se tiendra pendant la durée du colloque.

Le Colloque international "Travailler au féminin : une constante (r)évolution (XIXe-XXIe siècles)? ", organisé par le CRINI les 16 et 17 juin 2016, porte sur l'évolution du monde du travail féminin, dans une perspective historique et européenne. Il s'inscrit dans la continuité de la journée d'étude européenne "Women in a professional context : underlings by default ?" organisée le 18 Octobre 2014 à l'Université de Nantes.

Colloque travailler au féminin

Il s'agit d'analyser comment, du XIXe siècle à nos jours, en Europe, s'est fait le passage au féminin d'une économie de type agraire à une économie industrielle, puis post-industrielle. Ce colloque porte plus particulièrement sur l'Espagne, la France et la Grande-Bretagne, sans exclure les autres pays européens, en particulier l'Italie et la Bulgarie.

Les enjeux de cette (r)évolution du travail féminin, pour les familles et les femmes en particulier sont complexes. Tout d'abord, en lien avec la thématique paysage/environnement (de travail), il serait possible de s'interroger sur les déplacements foyer-entreprise ou foyer-usine que ce passage a impliqué, du XIXe au XXIe siècle. A l'inverse, on assiste actuellement à un retour du travail sur le lieu d'habitation, avec le développement des petites entreprises internet que créent aujourd'hui beaucoup de femmes qui veulent cumuler enfants et travail.

Du point de vue de la culture matérielle, ce passage se traduit par une modification radicale de l'outil de production qui, d'abord concret, matériel - on pensera par exemple au rouet, ou encore au métier à tisser- devient, au fil du temps un objet dématérialisé, voire virtuel comme le sont les entreprises internet.

Un autre aspect de cette thématique est aussi la façon dont la femme, à différentes époques, s'est approprié ou réapproprié l'outil de travail (artisanat, travail à domicile, possession (ou non) des outils de production et gestion de son temps de travail. Concrètement, en Europe, quelles ont été les répercussions, sur le travail des femmes, de la révolution industrielle et de ce qu'elle a impliqué, non seulement en termes de contrôle externe des outils, des machines, mais aussi en termes d'aliénation et de temps consacré au travail ?

Aujourd'hui, enfin, il existe deux modes/ univers parallèles de travail, le premier étant axé sur la mondialisation, ce qui induit une concurrence croissante et un stress accru pour les employé(e)s ; le second étant, quant à lui, à l'opposé, puisque résolument tourné vers l'auto-entrepreneuriat avec internet.

Les langues de travail seront le français, l'anglais et l'espagnol.


PROGRAMME DU COLLOQUE

Travailler au féminin : une constante (r)évolution (XIXe-XXIe siècles)?

Jeudi 16 Juin

9h00 Ouverture du colloque par Georges Letissier, Directeur du CRINI, en présence de Didier Delorme, Doyen de la FLCE.

9h30 Nieves Ibeas Vuelta (invitée), Universidad de Zaragoza
« De la experiencia universitaria a la actividad política profesional. Breves apuntes de una experiencia personal »

10h00 Danièle Bussy Genevoy (invitée), Professeur émérite, Université de Paris 8
« Le travail, objet/sujet de la presse destinée aux femmes en Espagne (1890 - 1936). »

10h30 discussion et pause café

11h00 Paulette Robic, Université de Nantes
« La place des femmes dans l'entreprise familiale : du management invisible au management visible »

11h30 Marie Charvet, Université de Nantes
« Disqualification, exclusion, réhabilitation : blanchisseuses professionnelles et lavoirs publics urbains en France dans la seconde moitié du XIXe siècle »

12h00 discussion

Repas (12h30 - 14h)

14h00  Florence Pellegry, Université de la Réunion
« Emploi féminin et migrations à la fin de l'ère victorienne : Les travailleuses isolées de Londres. 1875-1901 »

14h30 Michela Sacco, Université de Nantes
« Femmes en mouvement : travail et mobilité féminine au tournant du XXe siècle »

15h00 Pierre France, Université de la Sorbonne : « Des dames du pourboire aux hôtesses du concert »

15h30 Discussion

16h00 Projection du documentaire « Si tu vas à Paris », Jacquie Chavance, Guillaume Mazeline, Bruno Tur. (France, 2013). 
Au début des années 1960, en plein franquisme, des centaines de milliers d'Espagnols ont émigré vers d'autres pays européens, la France, l'Allemagne et la Suisse principalement. Parmi eux, beaucoup de jeunes filles sont parties, seules, vers Paris, pour devenir "bonnes à tout faire", en quittant leurs villages pour la première fois. "Si tu vas à Paris" retrace l'histoire de sept femmes issues du même village valencien et qui, lorsqu'elles avaient 18 ou 20 ans, ont décidé de prendre en main leur avenir.
 
17h00 Débat à l'issue de la projection, en présence de Bruno Tur

Clôture de la journée
 
Vendredi 17 Juin

9h00 Susan Finding (invitée)
« Gendered employment policies and initiatives; European social models and gendered employment today »

9h30 Martine Stirling, Université de Nantes
« Blogging, vlogging and web companies: new professional prospects for UK mothers? »

10h Tanya Karagyozova, Université de la Sorbonne-Nouvelle
 « Travailler au féminin en Europe du Sud-est : d'une transition à l'autre »

10h30 discussion et pause café

11h00 Delphine Sangu, Université de Nantes
« Formation et travail des femmes dans le monde paysan en Espagne (1857-1900) »

11h30 Catherine Coron, Université Paris II Panthéon-Assas, Louise Dalingwater, Université Sorbonne Nouvelle Paris III, Jean-Luc Coron, Université Paris Dauphine.
« Gender inequalities and wellbeing in the workplace: a tale of two nations »

12h00 discussion

Pause-déjeuner (12h30 - 14h30)

14h 30 Enrica Bracchi, Université de Nantes
« Travailler et engendrer : la congélation sociale d'ovocytes comme solution ? »

15h00 Jerôme Pelletier
« Travailler à la ferme : la révolution immobile des femmes d'exploitants agricoles du Loir-et-Cher (1945-1981) »

15h30 Gloria Paganini, Université de Nantes
« Les femmes aiment travailler. Considérations sur la représentation de l'emploi féminin en Italie, à partir de l'analyse de deux films »

16h00 Discussion et clôture du colloque