• Du 09 octobre 2014 au 10 octobre 2014
    Campus Tertre
    Salle 410
    Faculté des Langues et Cultures Étrangères
    Université de Nantes
  • Jeudi 9 octobre : De 9h00 à 16h30
    Vendredi 10 octobre : De 9h00 à 12h30

Dans la continuité des journées scientifiques internationales sur « Le corps en mouvement. Les mouvements du corps. Émotions et passions dans la création artistique et littéraire » (10-12 avril 2014), le Laboratoire du CRINI organise un workshop international les 9 et 10 octobre 2014.

workshop international 9-10 octobre 2014
Inscrit dans la thématique de l'axe 3 : « Interactions et dynamiques créatrices en Europe et en Amérique(s) », le propos de ces journées vise à aborder le processus de création, artistique ou littéraire, depuis la matérialité et les objets du réel qui en sont l'élément déclencheur et accompagnent le geste créateur.
De ce point de vue, la réflexion sera amenée à relier des démarches esthétiques au champ de la « culture matérielle ».

Récente dans son application aux études littéraires (voir par exemple : C. Richardson, Shakespeare and Material Culture, Oxford University Press, 2011 ; D. Hicks, M.C. Beaudry (eds), The Oxford Handbook of Material Culture Studies, Oxford University Press, 2010), la place réservée à ce domaine qui s'attache aux interactions entre objets et fabrication d'une œuvre (en tant qu'objet culturel) a commencé à jouir d'une reconnaissance académique dans le monde anglo-saxon (voir le Journal of Material Culture et les Center for Material Textes ou Material Studies). Émergente au cours du XXe siècle, la « culture matérielle » est issue du rapport étroit entre des disciplines telles que l'archéologie, l'anthropologie culturelle, favorisant ainsi une intersection interdisciplinaire.

L'approche proposée ici invite à considérer la création artistique et littéraire au regard d'un patrimoine d'objets, d'une mémoire gravée dans l'imaginaire ou au contraire d'une présence au plus près du réel. La matérialité touchant de près le corps et le geste créateur se prête à mener une réfléxion empirique et phénoménologique, dans le but de réfléchir à la manière dont la création devient consciente de la dimension physique de son environnement. On se demandera donc en quoi les outils et les objets au sens large permettent de comprendre autrement la démarche créatrice comme une invention répondant à certains objets (pierres, œuvres d'art, vêtement, matières et matériaux divers). En quoi le point de vue de la présence physique des choses contribuent-elles à révéler les enjeux profonds de l'acte esthétique ?

Ces interrogations pourront nous conduire, enfin, à considérer la matérialité des productions textuelles et des traces d'une culture matérielle dans les textes à partir des archives que ceux-ci constituent. En définitive, comment les outils eux-mêmes (outils pris au sens d'instruments d'analyse) contribuent-ils à notre compréhension de démarches esthétiques, stimulant de nouvelles lectures philologiques ? Dans ce cadre, les objets se constituent en livres, en archives, en bibliothèques. Dès lors, un atelier méthodologique de la recherche constituera un prolongement de ce workshop.

Les communications seront en anglais, français et en espagnol.

Fiche d'inscription au workshop