• Le 27 novembre 2018
    De 14:00 à 16:00
    Prélude par Ruth Cubillo Paniagua, Professeure invitée (Universidad de Costa Rica)
  • Le 30 novembre 2018
    De 14:00 à 16:00
    Salle 508
  • Le 25 janvier 2019
    De 14:00 à 16:00
  • Le 08 février 2019
    De 14:00 à 16:00
  • Le 15 mars 2019
    De 14:00 à 16:00
  • Le 26 avril 2019
    De 14:00 à 16:00
  • Le 03 mai 2019
    De 14:00 à 16:00
  • Le 17 mai 2019
    De 14:00 à 17:00

Après la première séance du semestre dernier consacrée aux reconfigurations actuelles de l’écriture des histoires littéraires dans une perspective transnationale (monde germanique) et locale – à travers la reconsidération des identités indigènes ou minorisées exclues par le recours au modèle européen d’une littérature nationale appliquée au niveau continental (Amérique du Sud), le séminaire reprend en 2018-2019 le fil de l’un des questionnements méthodologiques apparu au cours de ce premier panorama : quels sont les critères de sélection au fondement de l’écriture des histoires littéraires ? La fonction identitaire (nationale ?) d’une histoire littéraire l’emporte-t-elle sur le critère esthétique ? Comment l’histoire littéraire et la notion de canon s’articulent-elles ?

Canons et histoires littéraires

Sergio Coto-Rivel, Bénédicte Terrisse

Il s’agira ainsi d’explorer la manière dont les histoires littéraires reflètent, transmettent ou contribuent à stabiliser ou à former le canon littéraire, sans pour autant surestimer leur fonction canonisante. Parce qu’elle contient un moment normatif d’évaluation et de sélection des textes et des œuvres, l’écriture d’une histoire littéraire relève de la sphère du canon (« kanonrelevante Handlung » Simone Winko), aux côtés d’autres pratiques littéraires comme celles de l’édition, de la critique littéraire, de l’anthologie, du musée, de la bibliothèque, des archives. D’autre part, confrontées au problème de l’articulation entre texte et contexte, esthétique et identité, les histoires littéraires semblent rejouer la division qui parcourt les théories du canon.

Les sept séances du séminaire proposent un parcours d’une large amplitude chronologique (du Moyen-Âge au XXe siècle) et spatiale (Costa Rica, Espagne, Écosse, Allemagne, Angleterre, Italie). Nous étudierons les discours normatifs présidant à la réception littéraire d’une époque, le Siècle d’Or (le XVIe-XVIIe siècle espagnol) et l’articulation centre/périphérie en jeu dans les mécanismes de constitution et de régulation du canon littéraire dans l’espace anglophone (Écosse), puis nous lirons les réflexions de Hans Robert Jauß sur le fonctionnement de l’évolution et de la dynamique du canon dans l’écriture de l’histoire littéraire. Nous aborderons les histoires littéraires d’un écrivain britannique à la charnière des XIXe et XXe siècles (Ford Madox Ford) et analyserons la réutilisation du concept de Weltliteratur par un exilé germanophone (Stefan Zweig), avant de voir la manière dont la perception des genres littéraires au Moyen-Âge peut être révélatrice d’un certain canon avant l’heure. Enfin, nous nous demanderons ce que l’œuvre de Goliarda Sapienza fait au canon (Italie).

Le séminaire est ouvert à toutes et à tous. Il s’adresse tout particulièrement aux étudiantes et étudiants du master recherche LLCER. À l’exception du prélude, toutes les séances du séminaire seront en français.


Bibliographie indicative

- BARTHES, Roland, « Réflexions sur un manuel » (1971), in Œuvres complètes III. 1968-1971. Paris, Le Seuil, 2002, p. 945-951.
- BLOOM, Harold, The Western Canon. The Books and School of the Ages, New York, Harbourt Brace, 1994.
- DEBAENE, Vincent / JEANNELLE, Jean-Louis / MACÉ, Marielle / MURAT, Michel (dir.) : L’histoire littéraire des écrivains, Paris, PUPS, 2013.
- GUMBRECHT, Hans-Ulrich, “Shall We Continue to Write Histories of Literature?”, New Literary History 39.3 (2008): 519–532.
- JAUSS, Hans Robert, « L’histoire de la littérature : un défi à la théorie littéraire », traduit de l’allemand par Claude Maillard, in Pour une esthétique de la réception. Paris, Gallimard, 1978, p. 23-88.
- GARCÍA RAMOS, Juan Manuel, « Literatura en América Latina: la historia no escrita », Revista de Filología, Año 2013, Número 31.
- HARDER, Marie-Pierre (dir.), (Dé)construire le canon, in Comparatismes en Sorbonne 4-2013, http://www.crlc.paris-sorbonne.fr/FR/Page_revue_num.php?P1=4
- MACKENBACH, Werner, « Tróp(ic)os en movimiento – retos transnacionales/transareales para los estudios de las literaturas caribeñas y centroamericanas », Cahiers d’études romanes, 28 | 2014, 15-32
- RAUCH, Marja / GEISENHANSLÜKE, Achim, Texte zur Theorie und Didaktik der Literaturgeschichte, Stuttgart, Reclam, 2012.
- RIPPL, Gabriele / WINKO, Simone (Hrsg.), Handbuch Kanon und Wertung. Theorien, Instanzen, Geschichte, Stuttgart, Weimar, J. B. Metler, 2013.


Programme

Mardi 27 novembre, 16h-18h
Prélude :

- "Mujeres ensayistas e intelectualidad de vanguardia en la Costa Rica de la primera mitad del siglo XX" [Femmes essayistes et intellectualité d'avant-garde au Costa Rica pendant la 1ère moitié du XXe siècle] par Ruth Cubillo Paniagua, Professeure invitée (Universidad de Costa Rica)
Séance en espagnol, ouverte à tous, organisée dans le cadre du séminaire de recherche des M1 LLCER espagnol (Sergio Coto Rivel).

Vendredi 30 novembre, 14h-16h
Première séance : 

- « Canons et histoires littéraires : notes introductives » (Bénédicte Terrisse)
- « Le canon à l’épreuve de l’histoire dans les écrits sur la littérature espagnole du Siècle d’Or. L’ombre de la légende noire : un contexte assumé ou dépassé ? » (Karine Durin)

Vendredi 25 janvier, 14h-16h
Deuxième séance :

- « Canon, transgression, canonisation : le compromis des Lumières écossaises » (Pierre Carboni)
 
Vendredi 8 février, 14h-16h
Troisième séance :

- «  Relire Hans-Robert Jauß » (Werner Wögerbauer)

Vendredi 15 mars, 14h-16h
Quatrième séance :

- « Ford Madox Ford et les histoires buissonnières de la littérature : The English Novel from the Earliest Days to the Death of Joseph Conrad (1930), The March of Literature From Confucius to Modern Times (1938) » (Georges Letissier)

Vendredi 26 avril, 14h-16h
Cinquième séance :

- « Stefan Zweig et la Weltliteratur » (Gwenaëlle Zielinski)

Vendredi 3 mai, 14h-16h
Sixième séance :
- « La perception des genres littéraires dans l’Angleterre tardomédiévale :  un canon avant l’heure ? » (Agnès Blandeau)

Jeudi 17 mai, 14h-16h
Septième séance :
- «Goliarda Sapienza (1924-1996): une oeuvre à contre-canon » (Iris Chionne)
- Conclusion du séminaire (Sergio Coto-Rivel)