Dans la continuité du premier séminaire sur « Les patries littéraires de Rubén Darío ; de l’Amérique à l’Europe » organisé le 30 mars 2016 à l’occasion de l’année du centenaire de la mort du poète nicaraguayen (1867-1916), le CRINI organise un deuxième séminaire sur « Les Patries littéraires de Rubén Darío : entre modernisme et littérature fantastique » le 18 octobre 2016 à la Faculté des Langues et Cultures Etrangères de l'Université de Nantes.

Ce séminaire  s'intéressera à la coprésence des récits à caractère moderniste et fantastique dans son œuvre, en mettant plus particulièrement l'accent sur ces derniers, même s'ils restent peu nombreux. D'ordre très varié, l'intérêt de Rubén Darío pour le genre fantastique serait à la fois personnel et littéraire, depuis son goût pour les légendes populaires entendues dans son enfance, à ses lectures d'Edgar Poe - dont il est un grand admirateur- mais aussi d'Hoffmann, de Catulle Mendès, de Guy de Maupassant ou de Théophile Gautier. Il s'agira de mesurer l'apport du poète moderniste à un genre alors traditionnellement nord-américain et européen.

Ce séminaire, qui s'inscrit dans le projet du thème1 du CRINI « Métissages, imaginaires, citoyennetés »  comptera sur la participation d'un enseignant-chercheur en littérature de l'Université de Veracruz, partenaire de l'Université de Nantes dans le cadre de nos échanges scientifiques et académiques internationaux le professeur Saúl Villegas.

Ruben DiarioLa vie du poète nicaraguayen Rubén Darío (1867-1916) peut être lue comme une sorte de déplacement constant qui évoque aussi bien ses voyages en Amérique et en Europe, mais aussi ses lectures, ses références littéraires, et l'empreinte de ses vers et de sa prose des deux côtés de l'Atlantique. Ce mouvement entre les siècles, entre l'Espagne et la France, entre les romantiques et les parnassiens s'est concrétisé dans son œuvre pour ouvrir de nouvelles perspectives qui ont profondément marqué le début du XXe siècle en langue espagnole. Ce mélange impératif du temps, de l'espace et du style est exprimé immanquablement dans le premier poème de Cantos de vida y Esperanza : « y muy siglo dieciocho y muy antiguo/ y muy moderno ; audaz, cosmopolita/ con Hugo fuerte y con Verlaine ambiguo,/ y una sed de ilusiones infinita ».

  • Communication du professeur Saúl Villegas :
"Lo fantástico y lo extraño en dos cuentos de Ruben Darío"
 
  • Communication du professeur Jean-Marie Lassus :
 "Edgar Poe et Lautréamont relus par Rubén Darío"

Ce séminaire est ouvert à tout public dans la limite des places disponibles.
Les langues de travail seront le français et l'espagnol.