• Le 16 novembre 2021
    false false

Résumé

La culture du riz en Italie est une histoire ancienne qui accompagne le développement socio-économique du pays. À l’orée du XXe siècle, la rizière est un environnement complexe, où une image en cache ou en déforme une autre, où s’entrelacent les intérêts privés et nationaux. Sa prospérité est entre les mains de saisonnières chargées du désherbage manuel du riz. Elles sont appelées les mondariso ou les mondine.

Basée sur des archives peu exploitées, cette étude sur les mondariso piémontaises veut ouvrir un autre chapitre dans l’histoire des femmes et dans celle du travail dans le monde rural, au seuil de l’industrialisation.

L’auteure s’attelle à redonner une identité à des figures féminines exploitées, effacées, oubliées, sans pour autant en faire des victimes car ces femmes ont lutté pour imposer leurs conditions et leurs victoires ont rejailli sur le développement du syndicalisme et l’émancipation du prolétariat italiens. En relevant ces travailleuses de leur posture courbée sous le joug du labeur et de l’oppression, c’est l’histoire sociale, économique et politique italienne de la deuxième moitié du XIXe siècle et du début du XXe siècle qui apparaît sous une autre lumière.