https://crini.univ-nantes.fr/medias/photo/2020-10-05-atelierecriturehistlitt-v2_1600347153885-jpg
  • Le 05 octobre 2020
    false false

La journée d'étude « La carte et la frise : les « images » de l’histoire littéraire, entre visualisation et modélisation / Landkarten und Zeitleisten: zur Funktion von Bildern in der Literaturgeschichte » se tiendra le lundi 5 octobre 2020 en visioconférence. Cet événement fait partie du programme de formation-recherche financé par le CIERA "Réseaux poétiques et postmodernité continuée (des années quatre-vingt à nos jours)" 2018-2021: organisé par l'université de Lorraine (F. Lartillot), en partenariat avec Sorbonne Université (B. Banoun), l'université de Nantes (CRINI, W. Wögerbauer) et la Johann Wolfgang Goethe-Universität Frankfurt, Allemagne (A. Geisenhanslüke).

ateliers jeunes chercheurs crini flce nantes histoire littéraire frise carte

C’est à la diversité des actualisations possibles de la notion d’image dans l’écriture de l’histoire littéraire que cette journée d’études aimerait se consacrer, en distinguant deux modes de représentations prédominants dans l’histoire littéraire : la carte et la frise, qui serviront de points de départ. Les contributions porteront sur les différentes images – du schéma à la métaphore en passant par le concept –, qui traversent, accompagnent ou dominent les discours des histoires littéraires ou de l’histoire littéraire. Dans le sillage de la notion de « réseau », on songera à l’image du « musée » et à l’emploi des termes « archive » ou « bibliothèque » pour désigner des anthologies et autres formes colligées ; l’inversion du rapport récit-représentation spatiale comme dans les représentations topographiques de la littérature sous la forme, par exemple, d’atlas et guides, ou convoquant la notion de lieux de mémoire, fera également l’objet d’enquêtes.

Par cette entrée par l’image, il s’agit ainsi d’éclairer un pan de l’écriture de l’histoire littéraire comprise comme genre à part entière et lieu d’élaboration et de transmission d’un savoir littéraire.


Die Tagung wird dieser Vielfalt möglicher Aktualisierungen des Bildbegriffs in der Literaturgeschichtsschreibung gewidmet sein, wobei zwei vorherrschende Repräsentationsweisen zu unterscheiden sind und als Ausgangspunkte dienen mögen: die Landkarte und die Zeitleiste.Gegenstand der Tagungsbeiträge werden unter anderem verschiedene Bilder sein, die die Diskurse der Literaturgeschichte bzw. der Literaturgeschichten als Schemata, Begriffe und Metaphern durchziehen, begleiten oder beherrschen. Im Anschluss an den Begriff des »Netzwerks« wäre auch an das Bild des »Museums« und an die Bezeichnung »Archiv« oder »Bibliothek« für Anthologien und damit verwandte Formen zu denken. Auch die Umkehrung der Beziehung zwischen Erzählung und räumlicher Repräsentation in topographischen Darstellungen der Literatur, etwa in Gestalt von Atlanten oder Reiseführern, die den Begriff des Erinnerungsortes verwenden, werden untersucht.

Mit der Untersuchung ihrer bildlichen Sprache soll ein wichtiger Aspekt der Literaturgeschichtsschreibung erschlossen werden, die hier als eine Gattung für sich und als ein Ort aufgefasst wird, an dem literarisches Wissen erzeugt und vermittelt wird.


Cette manifestation fait partie du programme de formation-recherche financé par le CIERA "Réseaux poétiques et postmodernité continuée (des années quatre-vingt à nos jours)" 2018-2021: organisé par l'université de Lorraine (F. Lartillot), en partenariat avec Sorbonne Université (B. Banoun), l'université de Nantes (CRINI, W. Wögerbauer) et la Johann Wolfgang Goethe-Universität Frankfurt, Allemagne (A. Geisenhanslüke).