Ce colloque international est le troisième d'une série dont la finalité est une réflexion sur l'emploi et le travail des femmes.

Ce troisième colloque porte sur le regard actuel/contemporain qui est posé sur les femmes et par les femmes sur leur travail à l’échelle non seulement européenne mais, plus largement, mondiale. En effet, si la législation, dans de nombreux pays, leur a permis d'intégrer la majorité des domaines d'activité et de dépasser "l'ancrage" de leur foyer, il subsiste un écart important entre théorie et pratique en termes d'acquis qui restent souvent fragiles (Perrot, 2006). De nombreuses recherches mettent en évidence le fossé qui reste à franchir en termes d'égalité professionnelle, fossé plus large dans certains secteurs professionnels et géographiques que d'autres (Maruani, 2013). Elles posent aussi la question du manque de reconnaissance du travail des femmes.  En 2016, une enquête de l'ONU évaluait l'apport du travail non rémunéré des femmes entre 10 et 39% du PIB selon les pays, contribuant plus à l'économie que des secteurs-clés comme le commerce, l'industrie et les transports. Chaque année, le 5 avril, le  Canada commémore la Journée Mondiale du Travail Invisible. Cette initiative, reprise par de nombreux pays, reste toutefois moins connue que la Journée Internationale des (Droits des) Femmes du 8 mars, bien qu’elle partage certains de ses objectifs.
A
Itinéraire vers ce lieu Faculté des Langues et Cultures Étrangères (FLCE) Chemin la Censive du Tertre - BP 81227
Nantes
44300 Nantes