• Le 16 avril 2021 de 14:00 à 16:00
    false false
Gratuit sur inscription

La quatrième séance du webinaire « Humanités environnementales : conversations interdisciplinaires » recevra Virginie Maris, philosophe de l’environnement et directrice de recherche au CNRS et Frédéric Le Blay, historien et philosophe des sciences à l’Université de Nantes. A partir de l’ouvrage de Virginie Maris "La Part sauvage du monde : Penser la nature dans l'Anthropocène", les deux invités échangeront entre eux, et avec le public, sur les apports des humanités environnementales à leurs recherches, et les implications en termes de formation. Le webinaire aura lieu en français.

English :
For its fourth meeting, the webinar on “Environmental Humanities: interdisciplinary conversations” will welcome Virginie Maris, environmental philosopher and director of research at the National French Centre for Scientific Research (CNRS) and Frédéric Le Blay, historian et philosopher of science at the University of Nantes. Starting from a discussion on La Part sauvage du monde : Penser la nature dans l'Anthropocène, the exchanges between the guests, and with the participants, will hinge on the contributions of environmental humanities to their research, as well as on the implications as far as academic courses are concerned. Discussions will be in French.


Intervenante

virginiemaris Virginie Maris
Please scroll down for the English version

Philosophe de l’environnement et Directrice de recherche au CNRS, elle travaille au Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Évolutive (CEFE) de Montpellier. Ses recherches portent sur l’épistémologie de l’écologie et des sciences de la conservation, l’éthique environnementale, les discours de l’Anthropocène ou encore sur les rapports entre écologie et économie. Elle a participé au projet BIODISER (« Conserver la biodiversité ou gérer ses services ? Enjeux scientifiques, politiques et philosophiques) et fait partie actuellement du projet ANTHRONAT (« Conserver la nature dans l’Anthropocène ») qui associe des chercheurs en philosophie, en géographie, en écologie et en biologie de la conservation, et dont le but est questionner et réinvestir les concepts de nature et de naturalité à l’heure de l’Anthropocène.
Ses très nombreuses publications autour de ces thématiques incluent Philosophie de la biodiversité – petite éthique pour une nature en péril (Buchet-Chastel, 2010), Nature à vendre – les limites des services écosystémiques (Versailles, collection Sciences en question, Quae, 2014) ou encore La part sauvage du monde - penser la nature dans l'Anthropocène (Paris, collection Anthropocène, Seuil, 2018) dans lequel Virginie Maris réhabilite l’idée de nature et défend la préservation du monde sauvage tout en nous invitant à remettre au cœur de la réflexion sur la crise environnementale la nécessité de limiter l’emprise humaine sur la planète et à respecter cette nature indocile qui peuple nos paysages, nos imaginaires, et qui constitue finalement l’autre face de notre humanité.
 


Speaker

Virginie Maris

An environmental philosopher and director of research at the French National Centre for Scientific Research (CNRS), she works at the Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Évolutive (CEFE) in Montpellier. Her research focuses the epistemology of ecology and conservation sciences, environmental ethics, Anthropocene narratives and the relationships between ecology and economy. She participated in the BIODISER (« Conserver la biodiversité ou gérer ses services ? Enjeux scientifiques, politiques et philosophiques ») project and is presently involved in the ANTHRONAT (« Conserver la nature dans l’Anthropocène ») project which associates researchers in philosophy, geography, ecology and conservation biology. The objective of the project is to question and address the concepts of nature and naturalness in the Anthropocene.
 
Her numerous publications on these topics include Philosophie de la biodiversité – petite éthique pour une nature en péril (Buchet-Chastel, 2010), Nature à vendre – les limites des services écosystémiques, (Versailles, collection Sciences en question, Quae, 2014) or still La part sauvage du monde - penser la nature dans l'Anthropocène (Paris, collection Anthropocène, Seuil, 2018) in which Virginie Maris rehabilitates the idea of nature and defends the preservation of wilderness, while inviting us to put at the centre of our reflections on the environmental crisis the need to limit the human footprint on the planet and to respect the unruly nature that peoples our landscapes and our imaginaries and constitutes the other side of our humanity.

Discutant

frederic le blay Frédéric Le Blay

Please scroll down for the English version
Historien et philosophe des sciences, il est maître de conférences HDR dans le département de Lettres anciennes de l’Université de Nantes. Il dirige depuis janvier 2021 la Maison des Sciences de l’Homme Ange Guépin. Il est chercheur au Centre François Viète d’Histoire des Sciences et des Techniques où il étudie les savoirs et les sciences de l’Antiquité « classique » et des cosmologies en général, dans une double approche philosophie et anthropologie. Il a piloté le programme interdisciplinaire et international « Atlantys, penser la fin du monde : imaginaire et expérience de la catastrophe » (2015-2019). Ses recherches portent également sur l’éthique biomédicale et les relations Homme-Environnement.
Il a publié de nombreux travaux sur ces thématiques, parmi lesquels Les paysages de Naoya HATAKEYAMA, Autour de Virilio (Editions A-R-T, 2020) ou les ouvrages collectifs Machines et inventions : le mythe et la technique (Actes de la Journée scientifique du XLIVe congrès de l’APLAES, Annales de l’APLAES, 2, 2015), End of the World? Volume I (Cambridge Scholars Publishing, Newcastle-upon-Tyne, 2018) ou La fin du monde : de la théorie à l’expérience vécue, Cahiers François Viète, (III.7, 2019).


Discussant

Frédéric Le Blay

A historian and philosopher of science, he is associate professor in classics at the University of Nantes. He was appointed Director of the Maison des Sciences de l’Homme in Nantes in January 2021. His research, within the Centre François Viète on the History of sciences and techniques, focuses on knowledge and science in Classical Antiquity and cosmologies in general, from the double perspective of philosophy and anthropology. He was the leader of the interdisciplinary, international programme “Atlantys, penser la fin du monde : imaginaire et expérience de la catastrophe » (2015-2019). His research also includes biomedical ethics and Human-Environment relationships.

He has authored numerous works, among which Les paysages de Naoya HATAKEYAMA, Autour de Virilio (Editions A-R-T, 2020) and edited Machines et inventions : le mythe et la technique (Actes de la Journée scientifique du XLIVe congrès de l’APLAES, Annales de l’APLAES, 2, 2015), End of the World? Volume I (Cambridge Scholars Publishing, Newcastle-upon-Tyne, 2018) and La fin du monde : de la théorie à l’expérience vécue, Cahiers François Viète, (III.7, 2019).

 

Inscription / Register



Le lien de connexion vous sera envoyé par e-mail automatiquement après votre inscription.